Accueil du site laguitare.com, 1er portail francophone de ressources pour les guitaristes

Mailing List


Rubriques du site

Fabricants
Magasins
Entretien
Partitions/Tablatures
Guitaristes/Groupes
Apprendre
Amplification / Effets
Logiciels
Presse
Enregistrement
Histoire de la guitare

La boutique

Le forum pour toutes vos annonces

Proposez votre site

Annuaire des luthiers

Dossier luthiers
Les news des lecteurs

Les archives de laguitare.com

Contact


 


YAPA
Chroniques d'Endoo

Trois guitaristes et un percussionniste... YAPA d'embrouille : ces quatre là s'entendent bien et cela se sent immédiatement... YAPA d'migraine : c'est du "world-easy-listening-pas-niais".  La complexité et les problèmes concernent les musiciens pas l'auditeur. On se balade donc doucement à travers les histoires que racontent leurs musiques, souvent heureusement surpris, jamais désorientés. C'est plus qu'agréable... YAPA d'paroles bien que parfois quelques mots s'échappent comme pour l'introduction de l'indien. Pourtant ces musiques tournoyantes et changeantes pourraient bien être autant de tubes interplanétaires. On nous livre là, en quelque sorte, des arrangements de chansons... chansons que personne ne chante, chansons dont les textes nous restent inconnus... A chacun de (re)construire l'histoire avec, comme unique piste, le titre. Les caractéristiques de la très bonne chanson sont là : La mélodie est toujours nettement dessinée et expressive. Les styles et couleurs utilisées ne subissent pas de limitation de style ... il faut s'adapter au propos...
Mais quel propos ?
Voilà bien un trait singulier de YAPA... Cette musique s'avère exceptionnellement narrative, poétique, vivante. Sans la moindre "virtuosité visible", ces musiciens exploitent ave talent les différents styles pour satisfaire une nécessité masquée... Petite balade picking pour Valparaiso, sieste sous un palmier quelque part au milieu d'un mer turquoise pour Elle dort, message express venu du Bénin pour Télégramme ou encore pop-rock-70 pour 444 qui s'achève sur un solo de guitare saturée digne des guitar-heros d'antan...
Ce morceau qui clôture l'album illustre bien certaines particularités de cette musique. D'un point de vue "technique", il y a ces petites grilles diaboliques de quatre accords syncopés qui pourraient tourner toute une nuit... du grand art. Et puis ... un certain état d'esprit flotte... l'emprunt aux différents styles sans a priori, l'importance de la mélodie et bien sûr... ce goût manifeste pour les chansons qui racontent des histoires... même lorsque personne ne les chante ! 

Décidément, la puissance évocatrice de cette musique est extraordinaire.

Les trois guitares se mélangent bien, sans se gêner : les timbres sont bien choisis et le mixage adapté... Les solos, même lorsqu'ils deviennent rapides, sont extrêmement mélodiques... Chacun peut fredonner. La partie guitare-rythmique est extraordinaire de vivacité et de précision. Le percussionniste ajoute avec finesse un groove mi-latino mi-africain... La prise de son est parfaite...

Voilà un une auto-production de haute tenue... Franchement cet album donne terriblement envie d'aller voir YAPA sur scène. Les prochaines dates concernent Paris et sa région... et puis... en novembre, YAPA embrasera Issoudun... Un évènement qui risque de faire date...

En attendant, n'hésitez pas à visiter leur site !

Hubert BAYET.
 

NOS SERVICES
Enregistrez-vous dans l'annuaire
Le forum pour vos annonces et vos news
Créez votre site musical
Contactez la rédaction
L'équipe laguitare.com

PARTENARIAT / PUBLICITE

Vous voulez devenir partenaire de notre site ou afficher votre publicité
En savoir plus

Accueil du site laguitare.com, 1er portail francophone de ressources pour les guitaristes